Site Natilia France
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

Comment bien choisir son terrain

56608765 2380311545367009 4729293119323897856 n 1

COMMENT BIEN CHOISIR SON TERRAIN

 

 

Le choix du terrain est la première étape de votre projet de construction. En effet il détermine différents paramètres comme les accès, l’exposition, les contraintes techniques et les réglementations d’urbanisme.

Vous devez connaître vos priorités et /ou les concessions à faire. La situation géographique ? le style de la maison ?  Une maison de plain-pied ou une maison à étage ?

La largeur de façade et la réglementation d’urbanisme en vigueur dans une commune déterminent l’esthétique de votre projet de vie.

 

1° LA FORME DU TERRAIN

Un terrain rectangulaire ou carré favorisera aisément la construction de votre maison et sera optimal. Le relief du terrain a également son importance, un terrain plat vous évitera les surcoûts d’accès ou d’adaptation. Evitez les cours d’eau à proximité ou les cuvettes qui seraient plus sujets aux inondations.

 

 

2° LA SURFACE DE VOTRE TERRAIN

La taille de votre terrain dépend des exigences que vous voulez en matière de construction et d’aménagement extérieur. Si vous voulez profiter d’un jardin aux beaux jours, faire une piscine dans le futur, alors vous devez bien appréhender l’implantation de la maison. La taille du terrain vous amènera vers une maison de plain-pied ou une maison à étage si vous hésitez. Le choix d’un terrain trop grand engendre un entretien lourd et un aménagement paysager conséquent. De plus votre imposition sera plus importante.

 

 

3° L’ORIENTATION DU TERRAIN 

Afin que votre maison bénéficie d’un ensoleillement optimal, le terrain devra avoir une orientation sud-ouest. L’avantage est d’avoir le plus de luminosité au cours de la journée. D’autre part, vous ferez les économies d’énergie. Attention également aux vents dominants qui peuvent amener des nuisances olfactives et sonores.

 

 

4° LE PLAN LOCAL D’URBANISME (PLU), LE REGLEMENT DE LOTISSEMENT ET LES ARCHITECTES DES BATIMENTS DE FRANCE (ABF) 

 

La construction et l’aménagement du territoire d’une commune est encadré selon son PLU.

Le PLU régit toutes les règles de construction sur une parcelle. Les règles peuvent être différentes selon la zone dans laquelle vous allez construire. Vous devez connaitre la zone dont vous dépendez.

Dans le cadre d’un lotissement un cahier des charges précise également la manière dont seront construites les maisons.

S’ajoute à cela les obligations des Architectes Des Bâtiments de France (ABF) dans le cas où il y a des bâtiments classés dans la commune.

Les règles principales édictées :

  • La distance de la construction par rapport l’espace public,
  • La distance de la construction par rapport aux limites séparatives,
  • Les volumes de construction,
  • Les types de toiture (toiture en tuiles, dimensions de tuiles, degrés de pente, couleur des tuiles, toiture terrasse, bac acier…),
  • Coloris des menuiseries extérieures,
  • Les teintes d’enduit extérieur,
  • Le coefficient d’occupation de la parcelle,
  • ……

 

Eh oui, on ne peut pas faire la maison que l’on veut où on veut.

 

Pensez bien à demander le Certificat d’urbanisme auprès de la mairie. La démarche est gratuite et vous garantit que le terrain est bien constructible.

 

 

5° LA VIABILITE DU TERRAIN

 

Vous devez vous renseigner auprès de la mairie qui vous indiquera les services concessionnaires. Ce sont les fournisseurs d’électricité, de gaz, eau potable, télécom, internet, évacuation des eaux usées.

Ces travaux sont à votre charge, il faut s’attarder sur la viabilisation, surtout si votre terrain est un peu à l’écart des constructions voisines.

En général, dans les lotissements tout est déjà prévu.

 Renseignez-vous aussi sur le type d’assainissement à savoir le traitement des eaux usées. Y a-t-il le tout-à-l’égout ? Si non, il faut prévoir un assainissement autonome qui est décidé par le SPANQ après une étude pédologique (fosse septique ou microstation) qui engendre des surcoûts importants.

 

 

6° LA QUALITE DU SOL ET DU SOUS-SOL

Lorsque l’on choisit un terrain pour construire sa maison, il doit être stable pour que les fondations soient coulées sans aucun problème. Il y a des sols et sous-sols à éviter comme les sols argileux, les remblais ou encor ceux qui abritent des galeries, des carrières ou des canalisations. Les travaux seront plus couteux.

Afin d’éviter tous risques, demandez une étude de sol au propriétaire du terrain avant de l’acheter.

 

7° LE TRAVAIL, LES COMMODITES, LE VOISINAGE ET LES ALENTOURS

 

Le choix du terrain reste une décision très subjective.

A vous de juger la distance avec votre lieux travail, les axes rapides accessibles, les transports en commun, les commerces, le voisinage, la proximité avec les autres maisons, les projets en cours dans la commune, l’environnement général ou l’envie de verdure et de nature….

Retour aux Actualités

4.6 / 5
276 avis clients Natilia