Site Natilia France
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

Les 3 petits cochons

b29c0507bcd7006838be2834bf0b22231

Les 3 petits cochons vous connaissez ? Laisser-moi vous conter une histoire. L'histoire où trois petits cochons se font maçons nous a appris que le bois, pas plus que la paille, ne supportait la comparaison avec la brique. SeLoger joue les grands loups gentils et souffle sur les idées reçues ! Tapis rouge pour la maison en bois aussi résistante que l'acier ! 10 raisons de construire sa maison en ossature bois : Le bois, un matériau tout terrain ! Danger de fort impact sur l'environnement Le bois, plus costaud que l'acier ! La maison en bois résiste au feu Construire en bois, construire beau, construire écolo ! Isolation thermique : le confort du bois Une maison vite bâtie Maison en bois... sans termites Construction en bois, construction durable Du bois pour la santé Le bois, un matériau tout terrain ! Le bois peut séduire la construction écologique. Pourquoi ? Parce que, tant par son esthétique que par ses qualités mécaniques, le bois est un matériau qui s’intègre à tous les sites, qu’ils soient urbains ou ruraux. Avec son fort pouvoir d’adaptation, le bois a un faible impact sur l’environnement, et répond ainsi au premier critère de la construction écologique ! Croix de bois, croix de fer, la légèreté de l’ossature bois par rapport aux structures maçonnées permet de s’adapter aux terrains difficiles. Pente forte ou faible portance, rien ne lui résiste. Danger de fort impact sur l'environnement Le bois a un fort impact sur l'environnement ? Mais on vient de dire le contraire ! Oui, mais c'est comme la météo, ça change. Effectivement, le bois peut avoir un très faible impact sur l'environnement, mais il ne faut pas se voiler la face et ne retenir que les bons côtés. Ainsi, le bois peut engendrer un usinage et un transport en train ou en camion, sur des centaines ou des milliers de kilomètres, qui polluent et dégradent le sol ! Pour que le bois ait effectivement un faible impact sur l'environnement, privilégiez donc le bois de construction local au bois cultivé dans d'immenses pépinières. Le bois, plus costaud que l'acier ! Ce n’est pas parce que l’ossature bois est plus légère qu’une structure maçonnée qu’elle n’est pas résistante. Au contraire puisque, incroyable mais vrai, le bois est, à poids égal, 30% plus résistant que l’acier et 6 fois plus résistant que le béton armé ! La qualité de structure des fibres internes confère au bois sa force naturelle. Son élasticité et sa flexibilité, combinées aux méthodes d’assemblage, donnent à l’ossature bois une performance parasismique ! Souple, l’ossature bois répond mieux aux mouvements de terrain. Vous êtes comme Saint Thomas, qui ne croit que ce qu’il voit ? Rendez-vous au Japon, zone sismique par excellence, où les temples en bois ont traversé les siècles debout ! La maison en bois résiste au feu Faire feu de tout bois ? Peut-être, mais pas de l’ossature bois ! Eh oui !, halte aux idées reçues : le bois est un matériau possédant l’une des meilleures résistances au feu. Ce n’est pas parce que les bûches alimentent nos feux de cheminée que l’ossature bois augmente les risques d'incendie. Le bois est sécuritaire pour les occupants de la maison en bois, mais aussi pour les pompiers car le bois brûle lentement à cause de sa mauvaise conductivité thermique, de sa teneur en eau et de la croûte carbonisée qui se forme très vite et joue le rôle d’une couche isolante qui freine la combustion. L’incendie dans une maison en bois a d’autres « avantages » pour les combattants du feu et les habitants des lieux puisque le bois brûle sans transmettre sa chaleur aux parties voisines et sans dégager de fumée toxique ! De plus, l’ossature en bois perd moins rapidement sa capacité portante qu’une structure en acier ou en béton armé. Pourquoi est-elle plus stable ? Parce que contrairement aux structures métalliques, la structure en bois ne se dilate pas et n’éclate pas à la chaleur. Les dangers d’effondrements immédiats sont donc nuls ! Construire en bois, construire beau, construire écolo ! L’esthétique est un critère de la maison écologique puisque l’esthétique retient les gens chez eux, évitant ainsi les déplacements polluants ! Pour garder les gens à la maison, le bois, matière chaleureuse et noble, sait parfaitement s’y prendre : il crée des intérieurs accueillants ! Tour à tour charpente, poutres, escalier, le bois varie ses utilisations pour plus d’espace, de confort et de personnalisation. L’acquéreur peut aisément modifier son architecture, par exemple en décidant de réaliser une extension ou de déplacer une cloison. Modulable, la maison en bois est propice aux modèles uniques à la cote élevée. Tous les types de revêtement étant adaptables sur le bois, la maison a une large palette de couleurs ! Autre avantage du bois : il s’harmonise avec tous les autres matériaux, et il se fond dans la nature et embellit la ville ! La construction en bois, en plus d’être esthétique est écologique à plus d’un titre puisque le bois, à l’inverse du béton, ne consomme pas d’eau. Il n’y a pas de gaspillage de l’eau, et le chantier a l’avantage de rester propre et sec ! Isolation thermique : le confort du bois J’ai une capacité naturelle d’isolation thermique 350 fois plus élevée que l’acier et 10 fois plus grande que le béton. Je n’ai ni ponts thermiques ni rayonnement de parois froides. Je suis en conséquence un isolant thermique extrêmement avantageux. Je suis ? Je suis ? Je suis le bois ! L’absence de ponts thermiques n’a l’air de rien à première vue, mais cela signifie qu’il n’y a pas de discontinuités de la barrière isolante par lesquelles la chaleur s’échappe, entraînant des déperditions importantes d’énergie. Le bois permet donc de faire des économies de chauffage. Une maison vite bâtie Sur son CV, la construction en bois a une qualité supplémentaire : la rapidité d’exécution ! La maison en bois est presque aussi facile et rapide à monter qu’une cabane puisque la structure bois n’exige aucun temps de séchage. Le fait d’être un matériau sec n’est pas étranger à la rapidité d’exécution aussi parce que le bois est moins tributaire des variations climatiques, et notamment du gel : les interruptions de chantier pour cause d’intempéries sont donc limitées. La vitesse d’exécution, dans la vie comme dans la construction, c’est des économies de temps et d’argent ! Comme la maison en bois est plus rapidement disponible, l’installation peut avoir lieu plus rapidement, ce qui limite l’argent qui part en loyers ! Qui dit facile et rapide dit moins d’intervenants et une durée de chantier plus courte : tous les éléments sont donc réunis pour diminuer sensiblement le coût de la construction. L'avantage de la maison en bois est aussi, une fois de plus, dans son poids léger ! Plus légère que la maison maçonnée, la maison en bois engendre logiquement des travaux de fondation moins onéreux. Maison en bois... sans termites Le bois, ça se fait manger par les termites et autres insectes xylophages. On le sait, sinon il n’y aurait pas besoin de diagnostic termites ! Les termites mangent le bois, en effet. Ce n’est pas une idée reçue. Mais il faut savoir que les termites fuient la lumière et ont besoin d’humidité. Ils se déplacent donc surtout dans les sous-sols et ne menacent que le bois exposé à l’humidité, c'est-à-dire le bois au contact du terrain. Ça ne vous rassure pas ? Voilà ce qui est rassurant : la longévité de l’ossature bois est assurée par des technologies nouvelles de traitement de bois qui le protègent contre les insectes et même les champignons. Dans la famille des bois, il existe d’ailleurs des essences particulièrement résistantes, comme le mélèze imputrescible, le châtaignier ou le teck réfractaire aux champignons. Quand elles ne sont pas naturellement résistantes, les essences nécessitent un traitement. La sélection des essences et le choix des traitements renforcent donc la résistance du bois. Construction en bois, construction durable La durabilité est un critère de la construction écologique. Plus la construction est durable, moins les ressources naturelles sont sollicitées pour la réalisation d’une nouvelle habitation. Or le bois se joue du temps. Avec le temps, le bois prend des cernes, mais il ne prend pas une ride et échappe aux classiques fissures du béton et de la maçonnerie, ainsi qu’aux tassements. Pour en revenir au Japon et aux temples en bois, ils témoignent de la pérennité de ce matériau. Du bois pour la santé Le bois respire la santé puisqu’il ne dégage ni poussière, ni électricité, ni radioactivité. Excellent régulateur thermique, le bois est aussi un excellent régulateur hydrométrique. En l’absence de ponts thermiques responsables de zones froides, l’habitat est plus confortable et plus sain : la condensation de l’humidité qui engendre l’apparition de moisissures et le décollement du papier peint n’existe plus. Avec la construction en bois, vous pensez participer à la déforestation de la planète ? Faux ! La forêt française a augmenté en surface. Autre bonne nouvelle : le bois est un matériau renouvelable indéfiniment ! Le bois respire. Il inspire. Il expire. Ainsi, il consomme du gaz carbonique et rejette de l’oxygène. Alors que l’acier rejette plusieurs milliers de tonnes de C02 par mètre cube, le bois peut stocker des centaines de kilos de carbone. La maison en bois est donc un habitat citoyen qui participe à la réduction de l’effet de serre, à l'équilibre écologique de la planète, puisque l’arbre jeune qui consomme le plus de gaz carbonique est laissé dans la forêt : seuls les arbres à maturité sont prélevés pour la construction de maisons en bois ! Extrait d’un article sur SeLoger.com : https://construire.seloger.com/157214/208701/page.htm

Retour aux Actualités

4.6 / 5
276 avis clients Natilia